Fandom

Gagapedia France

Manifesto of Mother Monster

349pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Le Manifesto of Mother Monster est un discours de Lady Gaga apparaissant dans le clip vidéo de "Born This Way". Pendant ce discours dans le clip vidéo, la musique de fond est issue du film d'Alfred Hitchcock , Sueurs froides. Cette chanson elle-même est composée par Bernard Herrmann.

On retrouve ce discours dans The Born This Way Ball, où la Mother G.O.A.T. le prononce en tant qu'interlude entre les performances de "Bloody Mary" et "Bad Romance".

Transcriptions

Version originale

This is the manifesto of Mother Monster : On G.O.A.T, a Government Owned Alien Territory in space, a birth of magnificent and magical proportions took place. But the birth was not finite; it was infinite. As the wombs numbered, and the mitosis of the future began, it was perceived that this infamous moment in life is not temporal; it is eternal. And thus began the beginning of the new race: a race within the race of humanity, a race which bears no prejudice, no judgment, but boundless freedom. But on that same day, as the eternal mother hovered in the multiverse, another more terrifying birth took place: the birth of evil. And as she herself split into two, rotating in agony between two ultimate forces, the pendulum of choice began its dance. It seems easy, you imagine, to gravitate instantly and unwaveringly towards good. But she wondered : “How can I protect something so perfect without evil?”.

Traduction

Voici le manifeste de la Mère Monstre :

Sur G.O.A.T ("Chèvre" désignant le diable), un Territoire Gouverné par les Aliens dans l'espace, une naissance aux proportions magnifiques et magiques prit place. Mais cette naissance n'était pas finie ; elle était infinie. A mesure que les utérus se dénombraient, et que la mitose du futur commençait, on s'aperçut que ce moment infâme de la vie n'est pas temporel ; il est éternel. Et ainsi commença le début d'une nouvelle espèce : une espèce au sein même de l'espèce humaine, une espèce ne préconisant aucun préjugé, aucun jugement, mais une liberté sans limite. Mais ce même jour, alors que la mère éternelle planait dans le multivers, une autre naissance, encore plus terrifiante, eu lieu : la naissance du mal. Et dès qu'elle se divisa en deux, tournant dans l'agonie entre deux forces extrêmes, le pendule du choix  commença sa danse. Il semble facile, vous imaginez, de graviter immédiatement et résolument vers le bien. Mais elle se demanda : « Comment puis-je protéger quelque chose d'aussi parfait, sans le mal ? ».

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard